Le réseautage au féminin et pour toutes

28 septembre 2011 - Christophe Béatrix

Le restaurant Méssina sur la rue Saint-Charles, accueillait ce matin du 28 septembre une formation sur le réseautage et le développement d’affaires, organisé par le Comité Femmes Égalité et Mouvement (CFEM) affilié à la Conférence Régionale des Élus (CRÉ) de l’agglomération de Longueuil.

La formation offerte gratuitement et ouverte au public s’inscrivait dans le plan d’action du CFEM dont l’un des objectifs vise notamment à s’assurer de la participation des femmes au fonctionnement des organisations et lieux décisionnels de la communauté, et ce, en contribuant à la formation de ces dernières.

La formatrice, Véronick Raymond a donné ce matin tous les outils et toutes les consignes indispensables pour permettre aux femmes, d’affaires ou pas, d’améliorer leur approche de la communication en réseau et d’appliquer ces stratégies. Elle nous décrit sa formation.

/files/archives/affaires/nouvelles/clip512_0.mp3

À noter que parmi les 60 participantes figuraient trois hommes, invités eux aussi parce que le réseautage professionnel ou dans le cadre d’une mission communautaire ne peut se permettre d’être sexiste.

Madame Caron, directrice générale de la maison Tremplin, qui œuvre pour le développement familial, nous parle des objectifs, des implications du réseautage et ce que cela pourrait apporter ou même modifier dans les habitudes de travail de l’organisme.

/files/archives/affaires/nouvelles/clip512_1.mp3

Grâce aux exercices pratiques les participantes ont pu expérimenter immédiatement les astuces de Mme Raymond lors du cocktail dînatoire.

La technologie d’aujourd’hui permet de rejoindre plus de monde, plus loin et plus facilement, mais il faut se rappeler qu’au milieu de tous nos outils informatiques le réseautage reste une question de contact humain : le virtuel a heureusement ses limites.

Propulsé par 7Dfx