Les élus du parti Longueuil citoyen disent non à l’attraction de grandes entreprises et préfèrent refiler la facture aux citoyens

23 août 2017 - Action Longueuil – Équipe Sylvie Parent

La candidate à la mairie Sylvie Parent dénonce les conseillers de l’opposition qui ont refusé mardi soir d’adopter deux résolutions importantes pour le développement et la prospérité de la Ville de Longueuil.

Sylvie Parent candidate à la chefferie de Action Longueuil et actuellement conseillère, responsable des finances
Sylvie Parent candidate à la chefferie de Action Longueuil et actuellement conseillère, responsable des finances

Alors que le conseil était appelé à se prononcer sur un règlement de partage du coût des infrastructures entre la Ville et le promoteur dans le projet de redéveloppement du pôle Roland-Therrien (Résolution CO-2017-979), les conseillers du parti Longueuil Citoyen ont empêché son adoption en reportant la décision à une date ultérieure. Selon le règlement en vigueur, c’est la Ville qui doit assumer 100% du coût des infrastructures, alors que le projet proposé avait pour objet d’assurer que la facture soit répartie équitablement avec les promoteurs.

«Nous considérons que les citoyens n’ont pas à assumer seul le coût des infrastructures dans ce projet qui va permettre aux promoteurs de construire 900 unités d’habitation. Ceux qui vont profiter des investissements de la Ville doivent assumer leur juste part», a déclaré Sylvie Parent.

Madame Parent se questionne aussi sur l’insistance de l’opposition pour que la Ville tienne compte des doléances exprimées par les promoteurs. «Le groupe de Josée Latendresse prend carrément le parti des promoteurs, au détriment des contribuables qui devront assumer 100% de la facture si le règlement n’est pas adopté. On comprend maintenant le vrai sens du nom de leur parti Longueuil Citoyen : à Longueuil, c’est le citoyen qui paye», a ajouté la cheffe d’Action Longueuil – Équipe Sylvie Parent.

Par ailleurs, la candidate à la mairie dénonce le refus des conseillers de l’opposition d’adopter le règlement CO-170822-8.3 établissant un crédit de taxes dans la zone aéroportuaire. Pour Sylvie Parent, un tel programme est essentiel pour faire compétition aux autres villes. Selon une étude réalisée pour le compte de Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL), les incitatifs comme les crédits de taxes sont des facteurs d’attraction importants pour une ville. Longueuil doit se battre avec Laval, Mirabel, Saint-Hyacinthe, Saint-Jean, Valleyfield et Varennes qui offrent toutes des crédits de taxes.

«Avec le geste posé hier soir, Longueuil Citoyen lance un message dangereux aux grandes entreprises qui veulent s’installer à Longueuil. Ils disent non à la richesse et aux emplois générés par l’attraction d’investissements majeurs à Longueuil. Heureusement, j’ai la ferme conviction que ce n’est pas le choix que fera la population le 5 novembre prochain», conclu Sylvie Parent.

Rappelons que Sylvie Parent a succédé à Caroline St-Hilaire à la suite de son élection comme chef du parti Action Longueuil le 9 avril dernier aux termes d’une course à la chefferie. Action Longueuil, qui regroupe plus de 1 200 membres, est un des partis politiques municipaux les plus dynamiques au Québec.

Source :  

Renseignements : Alexandra Bélisle, 514 969-7739

                              Attachée de presse

                              Action Longueuil – Équipe Sylvie Parent 

Propulsé par 7Dfx