Une collaboration entre élus permet l’adoption du projet de règlement sur le contrôle animalier

15 novembre 2018 - Ville de Longueuil - (CD)

La mairesse Sylvie Parent et madame Monique Bastien, membre du comité exécutif et chargée du développement des collectivités, sont heureuses d’annoncer que les membres du groupe de travail sur le projet de règlement modifiant le règlement sur le contrôle des animaux en sont venus à un consensus. Elles saluent le travail et l’ouverture des élus, madame Nathalie Boisclair et messieurs Steve Gagnon et Robert Myles, qui ont travaillé en collaboration en vue de parvenir à une solution dans ce dossier.

«Je suis heureuse de voir ce projet de règlement qui vise avant tout la sécurité des citoyens et des citoyennes de notre municipalité ainsi que le bien-être des animaux sur l’ensemble de notre territoire, adopté à l’unanimité. Ce résultat est le fruit d’une collaboration des conseillers de tous les partis», a exprimé madame Monique Bastien.

«C’est l’aboutissement d’une démarche de collaboration du début à la fin. Nous avons pris le temps de consulter tous ceux qui sont concernés et les modifications proposées en sont inspirées», a témoigné de son côté, madame Nathalie Boisclair.

Projet de règlement sur le contrôle des animaux

Ce projet de modification de règlement visait à :

  • Ajouter d’autres animaux dans la définition d’animal de compagnie.
  • Définir ce qu’est un animal dangereux.
  • Modifier certaines conditions de délivrance et de renouvellement d’une licence, notamment en permettant aux propriétaires de chiens de type pitbull de se procurer une licence d’ici le 1er août 2020.
  • Modifier certaines conditions de délivrance et de renouvellement d’une licence, en permettant la délivrance d’une licence pour un chien de type pitbull dans le cas où celui-ci est adopté auprès d’un organisme reconnu par la ville à titre de refuge animalier.
  • Qu’un propriétaire ou un gardien de chien reprenant possession d’un chien réputé dangereux s’engage à fournir à la Ville dans les 90 jours la preuve démontrant qu’il a suivi et réussi avec ledit chien un cours d’obéissance canine par un organisme reconnu.
  • Qu’un chien de 20 kg ou plus se trouvant dans un espace clôturé sur un terrain occupé à titre privatif par le gardien ou le propriétaire du chien soit contenu de manière à le contenir à l’intérieur des limites de celui-ci. De plus, le gardien ou le propriétaire de l’animal devra s’assurer que les portes soient munies d’un mécanisme de fermeture automatique ou à ressort.

D’autres mesures sont également prévues telles :

  • Une diminution de l’amende applicable pour certaines infractions dans le cas d’une première infraction.
  • L’augmentation des amendes minimales lorsqu’il y a récidive de la part du propriétaire ou du gardien de l’animal.

«Je suis également heureuse de constater que nous pouvons, quand les circonstances l’exigent, travailler de concert avec tous nos partenaires. Je n’ai aucun doute que cette expérience concluante est le prélude de nombreuses autres collaborations fructueuses», s’est félicité la mairesse Sylvie Parent.

«Fruit de plusieurs mois de consultation, autant de propriétaires de chiens, de citoyens que de spécialistes, le règlement adopté à l’unanimité est responsable et plus complet que le précédent. Il intègre et encadre mieux la notion de chiens dangereux, récompense les propriétaires responsables, introduit des amendes plus dissuasives pour les infractions au règlement et permet aux policiers d’intervenir avant que ne se produise l’irréparable. Le nouveau règlement est un compromis gagnant pour tous, qu’on soit propriétaire d’un chien ou non», a expliqué monsieur Steve Gagnon.

De conclure madame Monique Bastien, «Ce projet de règlement visait à la fois à sensibiliser et responsabiliser les propriétaires de chiens tout en faisant en sorte qu’ils soient traités selon les mêmes considérations. Le but premier de ce projet de modification de règlement demeure cependant d’accroître le sentiment de sécurité de nos citoyens tout en diminuant les risques de morsures», a déclaré madame Monique Bastien.

Propulsé par 7Dfx